Skip to main content
ministre showcase

ⵜⴰⵔⵜⵉⵏⵏⵓⵎⵙⴰ ⵜⴰⵎⵙⵙⵓⴳⵓⵔⵜ

  • Accueil
  • ⵜⴰⵔⵜⵉⵏⵏⵓⵎⵙⴰ ⵜⴰⵎⵙⵙⵓⴳⵓⵔⵜ

ⵙ ⵓⵣⵣⴳⵉⵔ ⵏ ⵉⵙⵜⴰⵢⵏ ⵉⵙⵜⵔⴰⵜⵉⵊⵉⵏ ⵉⵜⵜⵡⴰⴱⴷⵔⵏ ⴳ ⵓⴷⵓⵙⵜⵓⵔ ⴰⵎⴰⵢⵏⵓ, ⵓⵍⴰ ⵉⵙⵏⵖⵜⵏ ⵉⴳⵍⴷⴰⵏⵏ ⵢⴰⵜⵜⵓⵢⵏ, ⵍⵍⵉ ⵉⵔⴰⵏ ⴰⵏⵏⴰⵍ ⵏ ⵓⵙⴷⴷⵉ ⵏ ⵜⴰⵔⵜⵉⵏⵏⵓⵎⵙⴰ ⵜⴰⵎⵙⵙⵓⴳⵓⵔⵜ ⵃⵎⴰ ⴰⴷ ⵜⵉⵍⵉ ⵜⵎⵓⵏⵜ ⴰⴽⴷ ⵜⴷⵉⵏⴰⵎⵉⵜ ⵜⴰⵎⴰⵢⵏⵓⵜ ⵉⵍⵍⴰⵏ ⴳ ⵜⵎⵏⴰⴹⵜ, ⵀⴰⵏⵏ ⵜⵉⵣⵎⵎⴰⵔ ⵉⵜⵜⵡⴰⴳⴳⵏ ⴳ ⵢⵉⴳⵔ ⵏ ⵓⵙⵏⵎⴰⵍⴰ ⵏ ⵜⵏⵓⴼⴰ ⵜⵉⴳⴷⵓⴷⴰⵏⵉⵏ, ⴰⵔ ⵣⵣⵓⴳⴰⵣⵏⵜ ⴰⴼⴰⴷ ⴰⴷ ⴰⵏⴼⵏⵜ ⵉ ⵡⴰⴷⴷⴰⴷ ⵏ ⵜⵏⵏⵓⵎⵙⴰ ⵏ ⵜⵥⵍⴰⵢⵉⵏ ⴷ ⵉⵏⴱⴰⴹⵏ ⵉⵜⵜⵖⵜⴰⵙⵏ ⴷ ⵡⴰⵎⵎⴰⴽⵏ ⵉⴽⵎⴰⵎⵏ ⴷ ⵉⵏⴼⴳⴰⵏⵏ ⴳ ⵓⵙⵡⵉⵔ ⵏ ⵜⵎⵙⵙⵓⴳⴰⵔ ⵜⵉⵏⴰⵎⵎⴰⵙⵉⵏ, ⴰⵢⵍⵍⵉ ⵔⴰ ⵉⵚⴰⵃⴰ ⵉ ⵜⵏⵓⴼⴰ ⵜⴰⵔⵜⵉⵏⴰⵎⵎⴰⵙⵉⵏ ⵏ ⵉⴳⵔⴰⵏ ⵉⵎⴰⵡⵙⴰⵙⵏ, ⵙ ⵜⵖⴰⵔⴰⵙⵜ ⵏ ⵓⵙⴷⵓⵙ ⵏ ⵓⵙⴷⴷⵉ ⵏ ⵜⴰⵔⵜⵉⵏⵏⵓⵎⵙⴰ ⵜⴰⵎⵙⵙⵓⴳⵓⵔⵜ, ⴷ ⵓⵙⴷⵓⵙ ⵏ ⵓⵏⴰⵎⴽ ⵏ ⵜⵎⵏⴰⴹⵜ ⵍⵍⵉ ⵉⵙⴽⴰⵔⵏ ⴳ ⵓⵏⴳⵔⴰⵡ ⵏ ⵜⴰⵔⵜⵉⵏⵏⵓⵎⵙⴰ ⴷ ⵜⵏⵎⵏⴰⴹⵜ ⵢⴰⵏ ⵉⵎⵉⵙ ⵉⵕⵡⴰⵏ ⵉⵍⵍⴰⵏ ⴳ ⵜⵏⴰⴼⵓⵜ ⵏ ⵜⴳⵎⵉ ⵜⴰⴷⵎⵙⴰⵏⵜ ⴷ ⵜⵏⴰⵎⵓⵏⵜ.

 
 

Nouvelle vision de l’Administration déconcentrée qui permettra de répondre aux objectifs suivants

more-icon lest-icon
  • Le renforcement de l'efficacité de l'Administration déconcentrée, en améliorant les relations vis-à-vis de ces Administrés (relation Administration- Citoyen) ;
  • L’assistance, appui et conseil aux élus locaux (relation Administration - Elus) ;
  • La mise en place des politiques publiques intégrées et efficaces en mesure de réaliser la cohérence et la synergie nécessaire entre les politiques publiques (relation Administration - Administration).

A cet égard, la nouvelle conception de l’Administration déconcentrée vise à mettre en œuvre les dispositions de la nouvelle Constitution (Juillet 2011) qui rend du niveau régional le niveau éminent pour élaborer les programmes de développement et le cadre idéal pour clarifier les relations entre les différents acteurs locaux.

 
 

Principaux axes de la nouvelle conception de l’Administration déconcentrée

more-icon lest-icon
  • Clarifier le rôle des administrations centrales qui devront se limiter à la conception, la programmation, l'orientation, l'évaluation et le suivi de la performance des services déconcentrés, ainsi que la préparation des textes législatifs et réglementaires (principe de subsidiarité) ;
  • Accompagner la réforme en cours en mettant l’accent sur le niveau régional en tant que cadre approprié pour harmoniser les politiques publiques et niveau éminent pour la programmation des projets interministériels. Les administrations provinciales s’acquitteront de la mission d’exécution des politiques publiques et de réalisation des projets et programmes, ainsi que l'assistance et l’appui technique au profit des collectivités territoriales ;
  • La possibilité de regrouper les missions similaires, compatibles ou complémentaires, à travers la création de structures régionales fortes en mesure de réaliser des projets régionaux exigeant l’implication des plusieurs services ministériels installés au même niveau territorial ;
  • Clarifier le champ d’intervention et les articulations entre les différents acteurs au niveau territorial (Administrations centrales et services déconcentrés, autorités locales...) et ce par le biais de la délégation de pouvoirs de décision, en mettant l’accent sur la coordination des activités des services déconcentrés afin d'assurer l'unicité de l’action de l'Etat au niveau régional.
 
 

Subscribe to our newsletter